> Vous vous trouvez ici : Les opérations | Détail d'une opération

Les opérations

Fiche descriptive | Contacts

Région Guyane

Département : Guyane (973)

Matoury - Centre commercial Makoupy

NPNRU d'intérêt national

Site en montage

Contexte

Située au sud de Cayenne et à l’ouest de Rémire-Montjoly, la ville de Matoury est la 3ème commune du département avec 32 319 habitants au 1er janvier 2017.

Depuis 2009, elle s’est engagée dans un vaste programme de rénovation urbaine sur le quartier de Copaya, au sud. D’ici 2019, ce projet aura contribué à rénover la totalité du quartier, à améliorer la qualité de vie de ses habitants et à y introduire une réelle diversité sociale et fonctionnelle. Il aura également permis de redynamiser le Centre-Bourg par la création d’une 2ème entrée de Ville et l’implantation de nombreuses activités économiques.

Afin de poursuivre la requalification de ses quartiers connaissant les dysfonctionnements les plus importants, un second projet de renouvellement urbain est à l’étude dans le cadre du NPNRU sur les quartiers Komou, Kombo et Terca au nord-est de la commune. Ces zones qui se sont urbanisées rapidement dans le prolongement du quartier Cogneau-Lamirande, lui-même soumis à une forte pression urbaine depuis les années 90, constituent une extension de la ville et un secteur stratégique à l’échelle de l’agglomération.

    1. Le centre commercial Makoupy

Le centre commercial Makoupy se trouve sur l’axe principal de la Ville qui relie la RN2 au quartier Copaya et est jalonné par des pôles majeurs : la Mairie, l’église, le parc des sports.

Implanté en bordure du QPV, sur une parcelle de 5ha et maîtrisé par la Ville, le centre totalise 1 400 m² de surface commerciale (14 locaux) dont plus de 500 m² sont vacants (9 locaux). Des passages sous galerie (600 m²) font la liaison entre les 4 bâtiments qui le composent.

Compte tenu de sa localisation, à proximité de secteurs résidentiels et des équipements scolaires ou sportifs, il draine une clientèle élargie.

Cet ensemble immobilier désuet et mal configuré nécessite, néanmoins, une rénovation d’ampleur malgré les travaux récents de la Ville sur la toiture. En effet, sa restructuration, envisagée dans le cadre du PRU, s’était avérée trop coûteuse.

En outre, afin d’éviter que deux bourgs ne coexistent et de créer une continuité urbaine entre l’est de la ville et le Centre-Bourg dont la jonction se fait au niveau du centre commercial, un projet d’aménagement d’ensemble incluant la réorganisation du marché forain, dont la surface pourrait augmenter, se justifie.

L’objectif est de faire de cet espace un lieu de rencontre où l’on peut aussi se restaurer, boire un verre entre amis, se retrouver avec les enfants autour de jeux.

L’établissement préconise d’objectiver les fondamentaux économiques, dans un premier temps, pour concevoir plusieurs schémas de restructuration dans une approche ensemblière et les chiffrer afin de conduire les élus à faire les meilleurs choix, d’autant plus que les disponibilités foncières autorisent différents scénarios de restructuration accessibles.

    2. L’offre en immobilier d’entreprises du PRU

L’ensemble des interventions du PRU s’est concentré sur le quartier Copaya dans le cadre d’une concession d’aménagement confiée à la SEMSAMAR : démolition de 240 logements, reconstruction à terme de 280 logements, aménagement d’un mail central en bordure duquel une offre de commerces et services sera développée, installation de nouveaux équipements et services publics, création d’une zone d’activité économique qui accueillera une quinzaine d’artisans, une pépinière et des ateliers chantiers d’insertion dédiés aux métiers du bois.

La demande soutenue des artisans qui ne trouvent pas de locaux en location compatibles avec leurs capacités contributives pourrait également permettre le développement d’un programme immobilier offrant la possibilité aux artisans de s’inscrire dans un parcours résidentiel. Epareca pourrait, à cette fin, favoriser le développement d’une offre dédiée à prix compétitifs.

    3. La problématique commerciale du NPNRU

La Ville a préparé un protocole de préfiguration pour les quartiers Komou, Kombo et Terca qui cible principalement la problématique habitat compte tenu d’un niveau d’insalubrité très fort et de nombreuses occupations irrégulières.

Ce secteur connaît, par ailleurs, de nombreux dysfonctionnements (inondations récurrentes, quasi absence de réseaux, maillage viaire incomplet…) qui impliquent des interventions urgentes pour améliorer le quotidien d’une population très fragile (50 % d’enfants et part importante de jeunes adultes, 56 % de ménages se déclarant sans revenu, 25 % de sans papiers…).

Malgré la proximité de la zone d’activités Terca (et de son hypermarché Carrefour), le développement d’une offre de commerces et services adaptée aux besoins de la population la plus captive pourrait contribuer à l’amélioration du cadre de vie des habitants.

Epareca pourrait dès lors accompagner la ville dans la définition du volet commercial de son projet urbain.

Saisine d'Epareca : 18.07.2017

Mise en études : Conseil d'administration du 06.03.2018

Afin d’approfondir les réflexions sur ce sujet, Epareca préconise la réalisation :

  • d’une étude commerciale, basée sur des enquêtes de comportements d’achat (300 ménages) afin de définir le potentiel de redéploiement du centre Makoupy et d’analyser les fondamentaux économiques des quartiers concernés par le NPNRU. Cette objectivation à l’échelle de la ville est nécessaire pour examiner l’ensemble des dynamiques à l’œuvre sur le territoire.
  • d’une étude de potentiel en immobilier d’entreprises pour vérifier l’opportunité de développer un programme d’immobilier artisanal complémentaire à ce qui est d’ores et déjà projeté dans la zone d’activités du quartier Copaya.
  • Christelle BREEM, Directrice des Etudes, de la Stratégie et de la Communciation

    cbreem@epareca.org