> Vous vous trouvez ici : Les opérations | Détail d'une opération

Les opérations

Fiche descriptive | Contacts

Région Ile-de-France

Département : Val-d'Oise (95)

Garges-lès-Gonesse - Hôtel de ville Centre commercial Arc-en-ciel

QPV
NPNRU d'intérêt national
Zone urbaine sensible
Zone de redynamisation urbaine
Zone franche urbaine-Territoire entrepreneur
Grand projet de ville
Contrat de ville

Site en exploitation

Localisation

Le centre commercial Arc-en-ciel est situé dans le centre-ville de Garges-lès-Gonesse, à proximité de la Mairie et de la Poste, en bordure de l'avenue du Général de Gaulle, principal axe de liaison entre Garges-lès-Gonesse et Sarcelles. Il est aussi à proximité immédiate du quartier des Basses Bauves, au coeur du grand ensemble de la Dame Blanche qui accueille 10 000 habitants.

Etat des lieux initial de l'appareil commercial

Saisine d'Epareca : 04.07.1997

Principal facteur d'animation du coeur de ville, le centre commercial Arc-en-Ciel est imbriqué dans un ensemble immobilier composé également de logements collectifs répartis dans 3 immeubles en superstructure, d'équipements publics (bibliothèque, marché forain...) et de parkings en sous-sol.
Le niveau haut regroupait des surfaces commerciales, dont une moyenne surface alimentaire, autour d'un mail intérieur ainsi que deux équipements publics, le cinéma municipal et le local jeunesse, le tout sur environ 8 300 m². Le niveau bas était occupé par des aires de livraison et réserves, des équipements techniques, environ 45 places de stationnement désaffectées, une bibliothèque municipale, un marché forain et les salles du cinéma municipal.
Le centre commercial a ouvert ses portes en avril 1971 avec un Prisunic de 2 300 m² et 39 locaux commerciaux auxquels se sont ajoutés 16 nouveaux locaux en 1979. Du fait du développement de la concurrence et des fermetures successives de la moyenne surface alimentaire, les commerçants ont commencé à subir une baisse d'activité en 1985. De 1994 à 1998, le centre a été privé de locomotive commenciale.

Mail Brasserie

Mail Brasserie

Locaux extérieurs

Locaux extérieurs

Les nombreux handicaps du centre commercial, en partie générés par sa morphologie, auraient rendu inefficace une intervention légère et ont nécessité un important programme de restructuration technique et architecturale, ainsi que la réorganisation des surfaces commerciales:

  • une conception labyrinthique impropre à une bonne commercialité,
  • une morphologie impliquant l'application de la classification ERP 1,
  • une copropriété complexe, en difficulté, n'ayant pas entrepris les travaux de modernisation nécessaires à l'attractivité du centre,
  • des surfaces commerciales surabondantes.
  • un manque de qualité et de diversité de l'offre.
Rotonde mail

Mail avec la rotonde

Le projet urbain

Le projet urbain traduit une volonté politique forte d'affirmer la vocation commerciale du centre-ville.
A l'issue des études de faisabilité, les partenaires (Ville de Garges-lès-Gonesse, Val de France, Epareca et Caisse des Dépôts et Consignations) se sont déclarés favorables à une restructuration physique lourde ayant pour objectifs :

  • la requalification de l'enveloppe bâtie aux normes de sécurité de l'équipement commercial,
  • la création d'une division en volumes permettant une autonomie de gestion et une optimisation des charges de fonctionnement,
  • la requalification des entrées piétonnes,
  • la simplification des circulations intérieures du centre par la création d'un mail commercial piéton et d'un escalier mécanique permettant d'améliorer les accès depuis l'avenue Général de Gaulle,
  • la création d'un espace de livraison à proximité des locaux techniques permettant de gérer les accès et les livraisons depuis le sous-sol.

Quatre grands principes ont guidé la réorganisation des surfaces commerciales situées au niveau haut :

  • la réduction des surfaces commerciales,
  • la réorganisation de l'implantation des commerces,
  • le maintien ou le transfert des commerces viables en activité,
  • l'accueil de nouvelles activités commerciales permettant d'améliorer l'attractivité du centre.

Pour le niveau bas, la restructuration a abouti :

  • au réaménagement du sous-sol afin d'améliorer les circulations et les liaisons entre les deux niveaux,
  • à l'amélioration de la circulation autour de la rotonde du marché afin d'éviter les croisements de véhicules (entrée-sortie),
  • à la création d'un pôle central technique regroupant le monte-charge général, les escaliers, le local des déchets et les locaux techniques,
  • à la réduction, voire à la suppression, des réserves,
  • à la suppression du parking désaffecté,
  • à la transformation en vide sanitaire de tous les espaces non utilisés.

Le projet de restructuration a prévu également le réaménagement des espaces extérieurs et, en particulier, des liaisons piétonnes entre le centre commercial et le parking public J. Goujon, ainsi que la requalification du niveau supérieur du parking public J. Goujon.

Le projet commercial

Mise en études (phase montage) : Conseil d'administration du 09.12.1998

Le projet commercial repose sur une réduction de la taille du centre conjuguée à une nouvelle organisation des boutiques autour des flux majeurs existants. Les travaux ont eu pour objectif de réaménager les surfaces commerciales en les regroupant sur un seul niveau, de requalifier le bâti et de valoriser les entrées du centre.
Le projet de restructuration est conçu de manière à conserver une surface commerciale prévisionnelle totale d'environ 7 000 m² utiles: :

  • une vingtaine de boutiques existantes restructurées sur site (3 333 m² dont 555 m² de réserves),
  • une moyenne surface (enseigne Franprix) restructurée sur site (2 164 m²),
  • une quinzaine de boutiques créées pour des activités nouvelles (1 459 m²)

Environ 2 600 m² ont été libérés et achetés par la Ville de Garges-lès-Gonesse qui a installé une Maison de santé pluridisciplinaire.
Les équipements publics existants ont été maintenus dans leur configuration existante.

L'intervention d'Epareca

Mise en production : Conseil d'administration du 10.06.2009

Epareca a acquis, dans le cadre d'une société de portage créée avec la Caisse des Dépôts et Consignations, les locaux commerciaux restructurés et en assure la gestion.

Rotonde

Rotonde

Montant prévisionnel de l'opération
  • 24 514 574 euros HT
Financements
  • Epareca : 9 476 574 euros HT
  • Ville : 686 000 euros HT
  • EPCI : 1 637 000 euros HT
  • Conseil général : 1 616 000 euros HT
  • Conseil régional : 1 433 000 euros HT
  • FEDER : 6 125 000 euros HT
  • Autres : 3 541 000 euros HT
Début des travaux
  • Démarrage de la phase 1 : automne 2007
  • Phases 1, 2 et 3 : 2008
  • Phase 4 : juin 2009

Exploitation

Mise en exploitation : 20.02.2012

Lien vers la fiche CapVille

Epareca

Arnaud SIMON DE KERGUNIC, négociateur manager