> Vous vous trouvez ici : Les opérations | Détail d'une opération

Les opérations

Fiche descriptive | Contacts

Région Nouvelle-Aquitaine • Poitou-Charentes

Département : Vienne (86)

Châtellerault - Plaine d'Ozon

Zone urbaine sensible
Zone de redynamisation urbaine
Contrat Urbain de Cohésion Sociale

Site en montage

Localisation

Le quartier de la Plaine d'Ozon est situé à l'entrée sud de Châtellerault et bénéficie d'un cadre verdoyant en bord de la Vienne.

Etat des lieux initial de l'appareil commercial

Saisine d'Epareca : 27.06.2014

Le centre commercial, au sein duquel la Ville est propriétaire d’un local, est composé de 4 copropriétés distinctes.

Malgré une organisation spatiale complexe et un bâti en mauvais état, cet équipement accueille une offre diversifiée, renforcée par un marché forain attractif et bénéficie d’une localisation en bordure d’un axe très fréquenté (ancienne RN10).

Les parties les plus éloignées des flux s'avèrent fragiles.

La Ville s’interroge donc sur le devenir de cet ensemble commercial qu’elle souhaite faire revivre.

Parallèlement, les 3 commerces situés à l’Espace Liautey devaient être confortés par l’arrivée de commerces complémentaires devant s’installer en rez-de-chaussée de constructions neuves. Toutefois, aucun promoteur privé n’ayant confirmé son engagement dans le projet (marché du logement très détendu), les commerces se retrouvent isolés, à proximité d’une réserve foncière sans vie.

Avant restructuration

Avant restructuration

Avant restructuration

Avant restructuration

Avant restructuration

Avant restructuration

Le projet urbain

Le quartier est aujourd'hui en mutation profonde du fait de l'opération urbaine conduite dans le cadre de la Convention ANRU signée en mars 2007.

Le projet comportait, notamment :
- le déplacement de 3 commerces situés en rez-de-chaussée d’une tour à démolir le long du boulevard Abelin,
- l’aménagement de la place de la plaine d’Ozon,
- la reconstruction du centre social,
- la démolition d’une partie de l’aile commerciale du centre commercial.

Afin de vérifier le potentiel de redéploiement commercial du quartier, la Ville s’est appuyée sur une étude confiée au cabinet Commerces et Marchés de France, en 2006, qui montrait que la structure bâtie du centre commercial était obsolète. Elle a donc décidé de monter un dossier FISAC et a engagé plusieurs réunions de concertation avec les commerçants et les copropriétaires pour envisager des travaux de remise en état.

Parallèlement, elle a réalisé un travail de clarification foncière dans la mesure où une partie des espaces attenants aux commerces était gérée dans le cadre d’une AFUL. Aujourd’hui, seule la casquette est restée dans la copropriété. Enfin, la Ville a tenté de mettre en place une charte d’enseigne.

L’ensemble de ces actions n’a pas permis d’enrayer le processus de dégradation du centre commercial.

Dans le cadre de la préparation du PSL et de l'avenant de sortie à sa Convention ANRU, la Ville souhaite réexaminer la question du développement économique et, notamment, commercial.

Le projet commercial

Mise en études (phase montage) : Conseil d'administration du 25.11.2014

Epareca a acccompagné la collectivité dans la réalisation d'un programme détudes permettant d'identifier le potentiel commercial et le potentiel en immobilier d'entreprises de la Place d'Ozon et de déterminer la programmation praticable.

L'étude commerciale montre :

- Un potentiel de consommation contraint à l'échelle du quartier et de façon marginale aux quartiers limitrophes, qu'il faut adapter à une typologie de ménages familiaux modestes en mutation. Ce potentiel bénéficie d'une clientèle captive, cependant il tend à s'affaiblir en raison des aménagements liés au programme de renouvellement urbain et d'un marché du logement peu tendu.

- Une armature commerciale fragilisée par un fort taux d'évasion (environnement concurrentiel dense et proche) et par une organisation spatiale segmentée qui favorise la vacance et le turn-over en particulier sur la partie "Ouest" du centre commercial, la plus éloignée de l'axe de circulation et donc la moins visible du chaland.

- Une offre commerciale complète et diversifiée, complémentaire avec le marché non sédentaire hebdommadaire, véritable générateur de flux, qui se tient aux abords du centre commercial.

- Un supermarché qui ne joue pas pleinement son rôle de locomotive.

De son côté, l'étude de potentiel en immobilier d'entreprises met en évidence que le quartier ne dispose pas d'une identité économique marquée et reste déconnecté des dynamiques du nord de la ville, où se consentre l'activité industrielle. Le potentiel est donc peu significatif mais pourrait être exploité afin de compléter l'offre et d'apporter de la mixité fonctionnelle à la place d'Ozon.

Une éventuelle intervention permettrait de :

- Renforcer le coeur de quartier réhabilité qui semble apte à capter des flux et des activités.

- Maintenir et procéder au remembrement de l'offre commerciale afin d'optimiser la vitrine commerciale.

- Réfléchir sur la restructuration du site en envisageant de constituer un front bâti afin de recomposer la place et de l'animer.

Sur ces bases, une réduction de l'offre immobilière commerciale et une intervention plus légère sur la partie Nord pourraient être envisagées, ainsi que la création d'un nouvel équipement rapprochant l'offre tout en participant au renouveau de l'image du quartier.

Epareca

Alain Deschamps, Chargé de mission études stratégiques et prospectives